>>>> BE COOL, WEAR YAWANAWA! <<<<
Panier 0
FrançaisEnglish

L'histoire Yawanawa : Troisième partie

 

Cela fait maintenant plusieurs heures que nous sommes sur le bateau. Il commence à faire très chaud. Je suis partagée entre l'excitation et la peur, plus nous conduisons, plus nous avançons dans la forêt et plus nous nous éloignons de la civilisation.

Une heure avant d'arriver, nous nous arrêtons au village des oncles de Junior. Nous découvrons alors un petit village de 72 habitants... ils sont tous très accueillants et ils nous invitent à boire un verre de tapioca local. Plus tard, nous apprendrons que cette boisson de bienvenue est le symbole d'un lien qui nous unie.

 Avant de repartir, le conducteur du bateau peint son visage et celui de Sergio avec un fruit nommé urucum (rocou en français). Dans leur culture, le fruit protège leur âme et leur peau. Il est très beau de voir la sensibilité artistique des hommes indiens lorsqu'ils peignent leurs corps et le corps des autres.

Sergio a évidemment tenu à peindre mon visage, et comme vous pouvez le voir, il avait envie que je sois très bien protégée !

Nous arrivons finalement à Nova Esperança située le long de la rivière gregorio... l'excitation est à son comble...

Ils nous attendent tous, nous rencontrons le chef de la tribu Nichiwaka et ses 32 enfants.

Après un déjeuner rapide et fait-maison à base de riz et de viande, nous apprenons que les indiens nous ont réservé une cérémonie au "village sacré" ce soir. Tout le monde se prépare, les femmes rangent les affaires, les hommes chassent et les grand-mères s'apprêtent à garder les enfants. 

Et nous revoilà dans notre petit bateau sur la rivière gregorio, en route pour une nouvelle aventure.



Article précédent Article suivant


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés